/

Management – Soft skills : privilégier le savoir-être

savoir être
Les soft skills représentent les compétences comportementales d’un candidat. Miser sur le savoir-être plutôt que sur le savoir-faire…

Au-delà d’une simple tendance, recruter en tenant compte des soft skills est devenu une évidence et les experts-comptables n’échappent pas à cette règle. Il n’y a pas de définition universelle en matière de soft skills. On peut considérer qu’elles représentent des qualités humaines ou parfois des caractéristiques liées à la personnalité, complémentaires des compétences techniques ou administratives dites hard skills. « Pour moi, la qualité technique passe bien souvent en deuxième ligne. Le savoir-faire se voit sur le CV, le savoir-être se dessine lors de l’entretien. L’empathie et la curiosité des collaborateurs sont primordiales pour créer une bonne ambiance et se sentir bien au travail. C’est ce bien-être au travail et tout ce que l’on met autour qui vont rendre notre métier attractif », souligne Jean-Marc Morel, élu à l’Ordre des experts-comptables Aura.

Agilité, curiosité, remise en question…

L’agilité est aussi une qualité nécessaire à privilégier lors d’un recrutement. « Nous sommes dans un métier qui est en permanence en mouvement. Le travail d’expertise comptable demande de l’agilité, de la réactivité, avec une bonne dose de remise en question car c’est ça notre métier aujourd’hui. Les nouvelles technologies et l’évolution constante des lois exigent aussi une réelle adaptation à la nouveauté », ajoute Jean-Marc Morel. Mais pour fonctionner et créer émulation et bien-être au travail, ces fameuses soft skills doivent être partagées par tout le monde. « Il existe aussi un lien direct entre les soft skills que peut avoir l’expert-comptable et celles de ses collaborateurs. Pour que ça fonctionne, elles doivent être communes à tous », ajoute Jean-Marc Morel.